top of page
Image de Alireza Attari

Une sophrologie adaptée

Une croyance communément répandue prétend que la Sophrologie ne serait pas adaptée aux personnes ayant un Trouble du Spectre Autistique. Justement, la dénomination retenue par la Haute Autorité de Santé fait référence à un spectre, car comme l'a précisé mon professeur D. SEVARANE lors du module "Santé et TSA": les autistes se ressemblent autant que les flocons de neige!

 

Convaincue que c'est au sophrologue de s'adapter et non pas à la personne, je me suis formée spécifiquement pour intervenir auprès du public TSA. 

Une formation supervisée et sanctionnée par le GNCRA

Groupement National des centres de ressources autisme

La formation de 175H d'enseignement théorique (pour le 2ème de degré) est complétée par un stage professionnel de 140h avec rédaction d'un mémoire de stage et d'une étude de situation, à présenter lors de l'oral sanctionnant la fin de la formation. 

Pour en savoir plus, sur mon étude de situation et le résultat, cliquez ici.

Une formation aux approches recommandées par la Haute Autorité de Santé incluant les modules: 

ABA

TEACCH

ESDM

Communications 

CAA 

PEPS-3

VB-MAPP

M-CHAT

VINELAND

Arrêté du 17 aout 2020 relatif aux référentiels de compétence, de formation et d’évaluation des certificats nationaux d’intervention en autisme de premier et second degré

  • Participer à l'évaluation du fonctionnement global de la personne atteinte de troubles du spectre de l'autisme.

  • Rendre compte des observations quotidiennes obtenues en utilisant des échelles et outils validés.

  • Communiquer avec la personne atteinte de troubles du spectre de l'autisme et optimiser sa propre communication.

  • Communiquer de manière adaptée avec la personne en exploitant les différentes dimensions de la communication.
    Utiliser les outils de communication alternative et/ou augmentative pour réduire les difficultés de communication expressive et réceptive.
    Adapter son comportement et ses actions aux particularités de la personne. Favoriser les échanges en tenant compte des particularités communicatives de la personne.

  • Prendre en compte les particularités sensorielles de la personne atteinte de troubles du spectre de l'autisme.

    • Identifier les particularités sensorielles de la personne.

    • Prendre en compte les particularités de la personne dans le cadre de la vie quotidienne.

  • Optimiser les interactions sociales de la personne atteinte de troubles du spectre de l'autisme.

    • Identifier les interactions qui posent problème à la personne. 

    • Agir de manière à permettre à la personne de comprendre et de mettre en œuvre des règles de vie et des codes sociaux.

    • Prévenir les situations potentielles de conflits entre la personne et son entourage.​​​

  • Prévenir et gérer les comportements-problèmes de la personne atteinte de troubles du spectre de l'autisme.​

  • ​Etre en veille sur l'état de santé de la personne atteinte de troubles du spectre de l'autisme.​

  • Mettre en œuvre des approches et des outils adaptés dans la réalisation des interventions dont bénéficie la personne atteinte de troubles du spectre de l'autisme.

  • Actualiser ses connaissances relatives aux troubles du spectre de l'autisme.

bottom of page